1978 : Georges Yatridès, la recherche angoissée de l’absolu

Article paru dans « Le journal » le 13 octobre 1978 et rédigé par Claude Bandieri, journaliste au Dauphiné Libéré.

Solitaire intemporel

Il y a vingt ans que nous n’avions pas vu d’oeuvres de Yatridès : depuis son départ pour les USA où tout ce qu’il a peint est réparti entre des musées et des collections dont la vieille europe n’a pas idée. Depuis, surtout, une extraordinaire exposition d’une vingtaine de grands maîtres contemporains en 1959 dont il est aujourd’hui un des rares survivants puisque son nom, le dernier par ordre alphabétique, se trouvait associé à ceux de Braque, Brianchon, Camoin, Desnoyer, Goerg, Gromaine, Maumonier, Léger, Lhote, Picasso, Puy, Savin, Villon…

1978-10 : Georges Yatridès la recherche angoissée de l'absolu 1978-10 : Georges Yatridès la recherche angoissée de l'absolu 2

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>