Octobre 1985 : les oeuvres de Georges Yatridès estimées entre 600 000 et 800 000FF

Estimation de prix des oeuvres en octobre 1985 lors de la vente aux enchères à Rambouillet :

Maitres Francis FAURE – Bernard REY
COMMISSAIRES·PRISEURS ASSOCIES
14·16, RUE D’ANGIVILLER
78120 RAMBOUILLET
TEL : (1) 34 83 02 32 – 34 83 14 40

ESTIMATIONS :
SISLEY : 120/150 000
T. LAUTREC : 5000
YATRIDES : 600/800 000
MAGRITTE : 65 000/ 70 000
DALI : 200/220 000
FOUJITA : 80/100 000
PISSARO : 5/6000
RENOIR : 1/1200 000
VAN DONGEN : 25/30 000
BRIANCHON : 35/00 000
CAMOIN (LES ROCHERS) : 70/80 000
CHAGALL : 180/200 000
GROMAIRE : 5/6000
JONGKIND : 30/35 000

 

francis-faure-ramboulillet-estmation

 

20 octobre 1985 : RAMBOUILLET – Annulation de la vente d’une peinture de Georges Yatridès

20 octobre1985 : RAMBOUILLET

Hôtel des Ventes – Inauguration

Vente exceptionnelle  : “Tableaux et Sculptures des Maîtres des XIXe et XXe siècles” par le Ministère de Messieurs Francis Faure et Bernard Rey.

Le Commissaire de Police de Senlis intervient pour annuler la vente d’une peinture de Georges Yatridès détournée : “L’Homme au drap » (l’anti-stochastique, 1982).

 

Juin 1985 : Un dessin vendu 41 000 FS aux enchères à Zurich

Le 8 juin 1985, à Zurich, vente aux enchères publiques de Maître Germann.

Plusieurs lots mis à la vente sont vendus dont un dessin sur papier, étude définitive pour peinture « Le pain biblique » de 54×74 cm est vendu pour 41 100 FS.

 

 Tableau « Le pain biblique » réalisé à partir du dessin vendu

Mai 1985 : Tous les records battus aux enchères

Article paru dans le Dauphiné Libéré suite aux ventes aux enchères de dessins chez Maître Blache à Grenoble.

Enchères chez Maître Pierre Blache à Grenoble

Tous les records battus

Tous les records sont tombés. Après le festival Yatridès où un dessin de l’artiste était adjugé 150 000 FF (plus cher que la dernière adjudication d’un dessin de Rembrandt), un centre régional, du XVIIIè, Jean-François Hache a atteint 50 000 FF pour une commode, dessus en marbre de La Mure, mardi soir.

 

Ventes recensées :

Dessin la cane à l’orange vendu 148 000 FF

Tableau correspondant au dessin vendu

Dessin le mouvement d’un mémoire vendu 150 000 FF

Estampe et la mort ne sera plus N°53/130 : 35 000 FF

 Articles dans la presse

1985-05 : Record mondial pour un dessin de Georges Yatridès

1985-05 : 150 000 FF pour un dessin de Georges Yatridès

Décembre 1983 : Une oeuvre vendue à 800 000 FF pour le noël polonais

La presse va se faire l’écho dans de nombreux journaux de la vente aux enchères du tableau « Les nouveaux rouleaux » au bénéfice de la Pologne. Cette vente sera dirigée par Maître Cornette de Saint-Cyr.

Tableau les nouveaux rouleaux

Articles de presse parlant de la vente et du voyage humanitaire en Pologne de Georges Yatridès

 

12 décembre 1983 : PARIS – Vente exceptionnelle aux enchères publiques pour le Noël Polonais

12 décembre1983 : PARIS
Hôtel Méridien
Vente exceptionnelle aux enchères publiques pour le Noël Polonais, par le Ministère de Maître Pierre Cornette de Saint Cyr, d‘une peinture sur toile “Les Nouveaux Rouleaux” (92×60 cm).

Vente réalisée : 800 000 francs.

G.V.-DULLES, membre de Fondations Américaines, représentait trois acheteurs français, amis de la Pologne, que Georges Yatridès voulut honorer en laissant apparaître leur nom dans cette généreuse action dont, dès les premiere instants celui de l’acheteur initial :

Jacques Dechavannes, pour la somme de 400.000 F (Crédit Mutuel) auquel se sont joints Jacques Fuzet et Christian Berthier (Crédit Agricole et Société Lyonnaise de Banque).

Trois acheteurs permettant l’affrêtement d’un volumineux convoi, bien sûr insuffisant, destiné à ce peuple Polonais très malheureux. Ce convoi comportait un important matériel médical, des jouets, des fruits dont des oranges que les enfants découvraient pour la première fois, dans leurs écoles, les cliniques, à la télévision de Varsovie.

Une intervention américaine aurait entraîné des enchères plus spectaculaires mais aurait compromis l’opération dont le bénéfice était destiné à la Pologne, au gouvernement alors communiste qui en aurait interdit l’acheminement.

Cela a pu être realise grâce à cette vente exclusivement française détaxée par Jacques Delors lui-même.

Vente retransmise sur Antenne 2 par Daniel Billalian au Journal de 20 heures.

9 mai 1983 : Vente aux enchères à Grenoble

Article paru dans le Dauphiné Libéré concernant la vente aux enchères prévue chez Maître Blache à Grenoble.

Devant une de ses toiles, le peintre Yatridès explique le message biblique à M. Alan Payne, consul général de Grande-Bretagne à Lyon.

Au mois de mai 1979, à l’occasion d’une grande exposition de ses oeuvres au château de La Condamine, mairie de Corenc, notre journal consacrait une page couleur au peintre Georges Yatridès, reconnaissant par là son étonnant talent.
Depuis, celui-ci n’a cessé de s‘imposer et, comme cela arrive souvent, plus sûrement hors de nos frontières que parmi ses pairs. Cet artiste hors du temps, des écoles et « du tumulte » pour reprendre l’expression de René Char, fait, en effet, partie de ces peintres sur les noms desquels les collectionneurs américains les plus avertis n’hésitent pas à investir des millions. Et cela est si vrai qu’en mars dernier, une de ses toiles atteint chez Christie’s à Londres, la somme fabuleuse de 500 000 FF soit cinquante millions de 
centimes.
A ce maître de l‘art graphique, Arthur Conte vient de consacrer son dernier livre « Yatridès, grand maître du temps » et voilà que Me Pierre Blache le met au programme de son importante vente de lundi 9 mai. Une toile de Yatrides figure, en effet, dans l’imposante collection de tableaux modernes qui sera proposée aux amateurs.Visitant notre ville récemment, M. Alan J. Payne, consul général de Grande-Bretagne à Lyon, impressionné par le score réalisé chez Christie’s tint à rencontrer ce grec de Grenoble si farouchement replié dans l’isolement de son atelier, mais si internationalement reconnu.
Et le grand suspens est de savoir si Grenoble,  aujourd’hui, lundi, saura reconnaître ce talent consacré par tant d’autres.

 

1983-05 : Après Christie's , le peintre Yatridès à la salle des ventes de Grenoble

Avril 1983 : Record d’enchère chez Christie’s à Londres

Paru dans le Dauphiné Libéré le 15 avril 1983 à propos de la vente aux enchères d’un tableau de Georges Yatridès chez Christie’s.

Note manuscrite de Georges Yatridès :

La veille de la vente, l’acheteur de Dali m’avait proposé un contrat que je ne pouvais accepter.

G.Y.

 

Texte de l’article

Record d’enchère chez Christie’s à Londres pour un peintre Grenoblois 500 000 F pour un tableau de Georges Yatridès
Les 22 et 23 mars s’est déroulée chez Christie’s à Londres, une très importante vente de tableaux modernes au cours de laquelle le nom du peintre grenoblois Georges Yatridès a été chaleureusement applaudi après que sa toile « L’autre rive » ait été adjugée pour la somme de 45 360 Livres, soit 498 000 FF environ, tout près de cinquante millions de centimes (sans les droits).
Parmi les amateurs qui ont poussé les enchères pour essayer d’acquérir cette oeuvre, Mr. Richard Michelin. qui abandonna la lutte à 37000 £ (soit 400000 F environ).
Cette impressionnante composition de 92 x 65 cm, peinte à Grenoble en 1978, et qui fut exposée en mai 1979 au Chateau de la Condamine à Corenc avait été acquise par un collectionneur qui en la mettant en vente à Londres savait bien qu’il allait de ce fait attirer l’attention des connaisseurs américains. Trois cents oeuvres du peintre grenoblois figurent en effet dans quelques-unes des plus importantes collections d’outre-Atlantique depuis l’exposition qu’il y fit à Chicago en 1959, parmi « dix—huit maîtres français contemporains » aux côtés de Chagall,  Braque, Fernand Léger, Chapelain-Midy, Lhote, Gromaire,  Jacques Villon entre autres.
Au cours de cette vente londonienne chez Christie’s, une
peinture de Dali fut adjugée à 4 400 000 F mais un Chagall n’atteignit que 184 000 F, un Dufy : 341 000 F, un Matisse : 380 160 F, un Vlaminck : 170 000 F, un Buffet : 96 535 F, un. Maurice Denis 43 1 57 F.

 

1983-04 : Record d'enchère chez Christie's

 

 

22 mars 1983 : LONDRES – Vente record chez Christie’s

22 mars 1983 : LONDRES
Christie’s Great Rooms
« Impressionist and Modern Paintings and Sculpture »

Très rares sont les commentaires de Christie’s qui confirme cependant dans son catalogue des ventes du 22 mars, la position de Georges Yatridès telle que définie en 1963 à Palm Beach, et en la consolidant :

« Yatrides was born in France in 1931 and is a major exponent of the Graphic School which developed between 1948-52 and includes such exponents as Bernard Buffet ».

Christie‘s
LONDON
Tuesday 22 March 1983
at 2.30 p.m.

A cette occasion, une plaquette prestigieuse a été éditée séparément au bénéfice de Gweneth VIDLER-DULLES MBE. (Member British Empire, distinction royale), membre de Philips Collection, de la famille Foster Dulles, Ministre des Affaires Etrangères des Etats-Unis.

Deux des ultimes surenchérisseurs furent Hans Rauner et Richard H. Michelin.

La peinture “L’autre Rive » fut adjugée 500 000 FF. Certains collectionneurs pratiquent entre eux des prix très supérieurs.

Loin de ces considérations, uniquement préoccupé par son travail, Georges Yatridès fit savoir, comme il l’avait fait à Palm Beach, qu’il refusait cette dénomination… « un très grand représentant de l’Ecole Graphique » qu’il jugeait n’être pas lui entièrement. Cela a été mal ressenti par les rédacteurs concernés, de cette position de Georges Yatridès voulant se tenir en dehors de toute compromission.