1970-1973 : Recherches au Centre d’Etudes Nucléaires de Grenoble

Paul PERROUD, spécialiste éminent, Directeur des Bureaux d’Application Spéciale de
la Physique au C.E.N.G. met à la disposition de Georges Yatridès une équipe de chercheurs.
Dans les laboratoires du C.E.N.G., Georges Yatridès démontre sa théorie d’une nouvelle propriété du temps, de son interaction dans les séquences de stabilisation des substances atomiquement complexes, séquences de temps non irréversibles, et son influence dans divers domaines, y compris celui de la lumière dont celle issue de certaines phases d’incandescences de différents corps solides.
Dans ce denier domaine, notamment dans celui de la pyroformation des hydrocarbures,
Georges Yatridès obtient des brevets agrées par le Whashington D.C. Patent Office pour les Etats-Unis et d’autres pays concernés par ces objectifs. Ainsi se trouvent confirmées ses recherches débutées en 1968.
Georges Yatridès rend encore hommage ici à la science de Paul Perroud, Doctor of
Knowledge of Berkeley, qui a su d’emblée reconnaître la valeur scientifique de ses
découvertes.

 

1966-1973 : Expositions permanentes aux U.S.A.

« lt is only with greatest difficulty that we could categorize the art of Georges YATRIDES »

 

« He has found unlimited horizons for his artistic expressions »

 

« The dominant factor which thus characterizes the art of Georges YATRIDES is the painter‘s utter and pure individuality. At this point where some of the most highly
touted artistic names are now falling in prestige, the position of YATRIDES in the contempory French School of painting is strong and steadily growing stronger.
The significance of Georges YATRIDES is evident in this exhibition which is the most important showing of his works ever presented in Europe or America. »

Extrait de « Notes Biographiques »
Samuel E. JOHNSON
Directeur International Galleries