Eté 1965 : Exposition « Specialists in XXth Century Masters » à Chicago

Pendant l’été 1965 à Chicago a lieu l’exposition « Specialists in XXth Century Masters », sélection désignée dans  »Collector‘s Choice » et  »A selection of recents acquisitions ».
On remarque parmi les oeuvres prêtées par de grandes Collections Privées, celles de
Yatridès, Di Chirico, Magritte, Chagall, Kuhn, Picabia, Calder

 

1960 : Exposition « Masters of Modern Art 1910-1960″ à Chicago

En 1960 à Chicago, Georges Yatridès est choisi pour participer à l’exposition  »Masters of Modern Art 1910-1960″, sélection désignée dans « Watercolors, Gouaches, Pastels and Drawings from the Cubist, Post Impressionist, Expressionist and Surrealist Schools ».
Manifestation d’Ecoles, choix de 66 artistes internationaux dont Yatridès, Bonnard,
Utrillo, Magritte, Picabia, Matta, Braque, Lhote, Marquet, Miro, Di Chirico, Cocteau, Vlaminck.

 

Décembre 1959 : Exposition “Drawings and Watercolors of the French School » à Chicago

En décembre 1959, se tient à Chicago l’exposition “Drawings and Watercolors of the French School 1900-1959″
Manifestation d‘Ecole, exposition faisant suite à celle organisée par l‘Ambassade Américaine à Paris “From Clouet to Matisse-French Drawings in American Private Collections  » – (1958-1959 Musée de l’Orangerie).
Se distinguent dans cette exposition Georges  Yatridès, Paul Signac, Max Ernst, Juan Gris.

 

1959 : Exposition « Contempory French Masters » à Chicago

En 1959 à Chicago a lieu l’exposition  »Contempory French Masters ».
Manifestation d’Ecole de Peinture réunissant les oeuvres prêtées par de grands
Collectionneurs, en particulier celles de Georges Yatridès, Georges Braque, Pablo Picasso, Marc ChagallFernand Léger, parmi les 18 artistes sélectionnés.

« A view of what is most significant in the world of art. Displayed here are the works, of what we consider to be a group of the very best artists living in contempory France ».
« One of the most significant French art exhibitions held in either France or the United States in the past two decades »

Extrait de l’introduction
du catalogue de l’exposition
Samuel E. JOHNSON